Courage Zorobabel ! Courage tout le peuple !

COURAGEEditorial d'Eglise d’Autun N°16 - 4 octobre 2019



Le prophète Aggée ne s’adresse pas seulement aux chefs, il convoque à l’action le peuple entier : « courage Zorobabel ! Courage, tout le peuple ! » Quel est ce peuple ? C’est le peuple revenu d’un long exil hors de chez lui, ramené sur sa vraie terre, et qui ne retrouve plus la belle maison de prière édifiée jadis par Salomon. A cette place, ce n’est que ruines, cendres, débris.

Nous ressemblons à ce peuple. Nous sommes perçus comme des rescapés d’une Eglise qui connut jadis des institutions mémorables qui faisaient notre joie et l’équilibre de notre marche sur les chemins éprouvants de la vie. Nous savions pouvoir compter sur elles, et nous reposer sur elles.

Devant les « effondrements » de toute sorte, familiaux, éducatifs, sociaux, économiques, politiques, liturgiques, moraux, patrimoniaux… nous ne retrouvons plus l’antique maison de prière. Et nous entendons heureusement la voix des prophètes comme Aggée. Ces voix ne découragent pas ! Ces voix ne condamnent pas ! Ces voix préparent celle du Sauveur ; elles sont solidaires de notre pauvre vie, elles donnent la joie au lieu de la tristesse, le réconfort au lieu de l’errance, elles engagent vers l’avenir fraternel au lieu de l’enfermement dans les divisions haineuses, elles inscrivent en nous la vérité par le canal de la douce miséricorde.

Courage Zorobabel, courage tout le peuple ! Participe avec tes frères et de toute ton énergie, à l’édification de ce que Dieu donne de voir s’élever comme un signe pour les nations : « ma maison sera une maison de prière pour tous les peuples. »

La force prophétique est entièrement présente dans la personne du Sauveur, Lui que nous voyons prendre régulièrement le recul de la vraie prière : « Il se tenait à l’écart pour prier. » Cet « écart » n’est pas celui de la peur, ni du mépris, ni du découragement, il est celui de l’amour véritable qui reçoit et qui donne, qui écoute et rend capable d’agir véritablement.

Le courage de prier marche avec celui de servir et d’agir selon Dieu.

+ Benoît RIVIERE