En Chalonnais Est

 kakemono titre

Le temps des coups de cœur



Dans ce doyenné de Chalonnais Est l’élan du synode a été bien visible par la participation de nombreux paroissiens lors de l’ouverture à Taizé en octobre 2015.

Dans les paroisses du doyenné le message a été répercuté par les membres de l’assemblée synodale envoyés par les paroisses et ici et là des équipes se sont formées. À Saint Jean-Baptiste des Trois Rivières, les 4 membres de l’assemblée synodale ont invité les personnes volontaires à faire l’expérience d’une équipe synodale en vue d’en créer une autour d’elles, mais le feu n’a pas pris : peur de se lancer ? peur de ne pas savoir l’animer ? manque d’envie ?..

Dans nos paroisses nous constatons que les équipes qui fonctionnent sont composées des gens habitués à la vie de l’Église et qui sont les mêmes : catéchistes, membres de l’EAP, équipes liturgiques ou associations et mouvements. Beaucoup sont âgés. Mais très peu de «personnes du seuil» de nos églises.

Nous notons que sur la paroisse saint Jean XXIII par exemple, on dénombre 5 équipes et chacune se réunit à son initiative, quand les membres le décident.

Selon le principe du synode les prêtres de nos paroisses soutiennent et peuvent accompagner mais ne s’en mêlent pas trop.

Au début, c’était avec les 12 verbes et maintenant, c’est le temps des dix coups de cœur qui attirent l’attention.

En doyenné nous constatons que le texte envoyé semble assez haut et peu accessible à tous ceux qui aimeraient parler des problèmes existentiels en répondant justement au leitmotiv thème : « Ancrés dans la vie, à l’écoute du Seigneur, aller au cœur des frères »

Certaines équipes ont envoyé leurs réflexions au secrétariat du synode et la réflexion continue.

Au doyenné du Chalonnais Est, nous avons remarqué que les gens se sentent moins concernés alors que c’est l’occasion pour les baptisés laïcs de prendre la parole qui leur est donnée dans l’Église surtout s’ils souhaitent et veulent faire avancer l’Église dans l’ambiance du temps du monde d'aujourd'hui.

Il semble que les gens se sentent concernés et touchés d’une façon ou d’une autre par certains faits comme les attentats qui ont frappé le pays depuis deux ans.

Par contre, ils ont du mal à se sentir appartenir à une communauté paroissiale et encore plus difficilement diocésaine et n’y voient donc pas un lieu d’expression et d’implication pour leur vie.




LE GLAS DANS LES EGLISES A 15H AUJOURD’HUI

Après l’attentat de Nice

LE GLAS DANS LES EGLISES A 15H AUJOURD’HUI

Monseigneur Benoît RIVIERE, évêque d’Autun, demande, avec la Conférence des Evêques de France, que partout où cela sera possible, le glas des églises de Saône-et-Loire sonne aujourd’hui à 15h. Les catholiques sont invités à prier pour les personnes victimes.

Paris, le 29 octobre 2020
ATTENTAT DE NICE
MALGRÉ LA DOULEUR, FAIRE FACE A CETTE MENACE TRAITRE ET AVEUGLE
Les meurtres perpétrés ce matin à Nice dans la Basilique Notre-Dame plonge la Conférence des évêques de France dans une immense tristesse. Nos pensées et nos prières vont aux personnes victimes, aux personnes blessées, à leur famille et à leurs proches. C’est parce qu’elles se trouvaient dans la Basilique que ces personnes ont été attaquées, assassinées. Elles représentaient un symbole à abattre.
Ces assassinats nous rappellent le martyre du Père Jacques Hamel. A travers ces actes horribles, c’est tout notre pays qui est touché. Ce terrorisme vise à installer l’angoisse dans toute notre société. Il est urgent que cette gangrène soit stoppée comme il est urgent que nous retrouvions l’indispensable fraternité qui nous tiendra tous debout face à ces menaces.
Malgré la douleur qui les étreint, les catholiques refusent de céder à la peur et, avec toute la nation, veulent faire face à cette menace traître et aveugle.
Partout où cela sera possible, le glas des églises de France sonnera aujourd’hui à 15h. Les catholiques seront invités à une prière pour les personnes victimes.




LOGO EVQUE

Autun, le 29 octobre 2020

Communiqué de Monseigneur Benoît RIVIERE, évêque d’Autun
A propos de la Fête de la Toussaint

Je fais part aux prêtres et aux diacres, ainsi qu’à l’ensemble des diocésains, du message du Conseil Permanent de la Conférence des Evêques de France reçu ce matin 29 octobre.
Nous irons dans le sens d’une loyale participation à l’effort actuel demandé à notre pays.
Bien évidemment, j’encourage les paroisses et les communautés à faire le maximum pour que les célébrations de ce dimanche 1er novembre, Solennité de la Toussaint, se déroulent dans le respect des normes sanitaires.
Ensuite, durant la période du nouveau « confinement », je demande que les églises et chapelles demeurent ouvertes partout où elles le sont habituellement.
Je vous souhaite de tout cœur la force joyeuse de l’Esprit de Toussaint.

+ Benoît RIVIERE


Dis, parle-moi de la mort...
Samedi 7 novembre 2020 de 9h00 à 17h00
Salle des fêtes des Rocheriaux
Place des noyers
71 390 Saint-Désert

Télécharger le tract

Pour vous, prêtres, diacres, laïcs qui accompagnez les familles en deuil
Pour vous qui accompagnez de jeunes familles, en éveil à la foi, préparation baptême…
Pour vous parents, professeurs, éducateurs qui accompagnez des enfants...
et toutes personnes intéressées par la question de la mort.

Les objectifs :
• Partager et percevoir les différentes réalités de la mort, aspect anthropologique, sociologique, théologique
• Découvrir et repérer le langage approprié pour parler de la mort aux enfants.
• Expérimenter et découvrir des pistes pour accompagner.
• Partager et échanger autour de l’accompagnement.



Enseignant, pourquoi pas vous ?

Télécharger le tract

Réunion d’informations Collège Jeanne d’Arc
Mardi 17 Novembre 2020 à 18h

7 rue Desrichard
PARAY-LE-MONIAL