Familles spirituelles

Un point d'appui précieux et des liens fraternels

Michel et Marie-Odile sont allés à Saint-Jacques-de-Compostelle. Ils avaient envie de faire le point. Revenus à la maison, ils ont décidé de se joindre à un groupe de chrétiens en recherche, une « famille spirituelle », comme on dit aujourd’hui.
Ils avaient l’embarras du choix. En effet, les grands ordres religieux ouvrent aux laïcs des espaces de prière et de formation. Benoît, François, Dominique, Ignace, Thérèse de Jésus, François de Sales et beaucoup d’autres sont des maîtres.Impossible d’énumérer !
Dans notre monde agité, ces « familles », bien animées offrent des points d’appui précieux  et des lieux fraternels.

Qu'est-ce qu'un "oblat"?

D’autres chrétiens, souvent célibataires, veufs ou veuves  demandent davantage. Certains se lient à un monastère par une oblature. Ils demeurent dans le monde, fidèles à leurs obligations diverses, mais, à leur manière, ils font partie de la communauté à laquelle ils se sont liés. Ils y viennent souvent, se rencontrent, échangent, participent à la prière des moines ou des moniales, bénéficient d’un accompagnement. Leur style de vie fait d’eux des oblats séculiers. Certains, sans être pleinement moine ou moniale, revêtent l’habit. Ils se joignent, moyennant des liens plus intimes à la vie des religieux et religieuses. On les appelle oblats réguliers car ils suivent une Règle. Dans les deux cas, le terme « oblat » signifie qu’ils se sont offerts au Seigneur et que cette consécration est reconnue par l’Eglise.

Institut séculier et associations de fidèles

Beaucoup de personnes appartiennent à des « instituts séculiers », vivant ainsi, dans la discrétion et avec des statuts particuliers, une consécration au cœur de la cité.Existent aussi des « associations de fidèles » reconnues par un évêque et, pour certaines, par le pape. Elles proposent un style de vie évangélique et des repères pour le quotidien. Certaines regroupent de très nombreux laïcs, des personnes consacrées, des diacres et des prêtres.

"les familles spirituelles sont toutes "filles" de l'évangile. Cela dit, elles puisent leur originalité dans les intuitions et charismes de leurs fondateurs ou fondatrices.
Certaines ont une très longue histoire. Les tiers ordres associent aux congrégations religieuses des hommes et des femmes qui vivent de leur spiritualité, la plupart dans le "siècle" d'autres plus étroitement. Quant aux fraternités, elles adoptent des formes et des statuts divers . Elles insistent sur une commune manière de lire la Parole, prier, servir la mission et vivre ensemble".

Il est vain de vouloir « classifier ». Retenons que les dons de l’Esprit retentissent sous des formes variées chez les baptisés. C’est une richesse souvent insoupçonnée. Notre diocèse en bénéficie largement et nous en rendons grâces.

LE GLAS DANS LES EGLISES A 15H AUJOURD’HUI

Après l’attentat de Nice

LE GLAS DANS LES EGLISES A 15H AUJOURD’HUI

Monseigneur Benoît RIVIERE, évêque d’Autun, demande, avec la Conférence des Evêques de France, que partout où cela sera possible, le glas des églises de Saône-et-Loire sonne aujourd’hui à 15h. Les catholiques sont invités à prier pour les personnes victimes.

Paris, le 29 octobre 2020
ATTENTAT DE NICE
MALGRÉ LA DOULEUR, FAIRE FACE A CETTE MENACE TRAITRE ET AVEUGLE
Les meurtres perpétrés ce matin à Nice dans la Basilique Notre-Dame plonge la Conférence des évêques de France dans une immense tristesse. Nos pensées et nos prières vont aux personnes victimes, aux personnes blessées, à leur famille et à leurs proches. C’est parce qu’elles se trouvaient dans la Basilique que ces personnes ont été attaquées, assassinées. Elles représentaient un symbole à abattre.
Ces assassinats nous rappellent le martyre du Père Jacques Hamel. A travers ces actes horribles, c’est tout notre pays qui est touché. Ce terrorisme vise à installer l’angoisse dans toute notre société. Il est urgent que cette gangrène soit stoppée comme il est urgent que nous retrouvions l’indispensable fraternité qui nous tiendra tous debout face à ces menaces.
Malgré la douleur qui les étreint, les catholiques refusent de céder à la peur et, avec toute la nation, veulent faire face à cette menace traître et aveugle.
Partout où cela sera possible, le glas des églises de France sonnera aujourd’hui à 15h. Les catholiques seront invités à une prière pour les personnes victimes.




LOGO EVQUE

Autun, le 29 octobre 2020

Communiqué de Monseigneur Benoît RIVIERE, évêque d’Autun
A propos de la Fête de la Toussaint

Je fais part aux prêtres et aux diacres, ainsi qu’à l’ensemble des diocésains, du message du Conseil Permanent de la Conférence des Evêques de France reçu ce matin 29 octobre.
Nous irons dans le sens d’une loyale participation à l’effort actuel demandé à notre pays.
Bien évidemment, j’encourage les paroisses et les communautés à faire le maximum pour que les célébrations de ce dimanche 1er novembre, Solennité de la Toussaint, se déroulent dans le respect des normes sanitaires.
Ensuite, durant la période du nouveau « confinement », je demande que les églises et chapelles demeurent ouvertes partout où elles le sont habituellement.
Je vous souhaite de tout cœur la force joyeuse de l’Esprit de Toussaint.

+ Benoît RIVIERE


Dis, parle-moi de la mort...
Samedi 7 novembre 2020 de 9h00 à 17h00
Salle des fêtes des Rocheriaux
Place des noyers
71 390 Saint-Désert

Télécharger le tract

Pour vous, prêtres, diacres, laïcs qui accompagnez les familles en deuil
Pour vous qui accompagnez de jeunes familles, en éveil à la foi, préparation baptême…
Pour vous parents, professeurs, éducateurs qui accompagnez des enfants...
et toutes personnes intéressées par la question de la mort.

Les objectifs :
• Partager et percevoir les différentes réalités de la mort, aspect anthropologique, sociologique, théologique
• Découvrir et repérer le langage approprié pour parler de la mort aux enfants.
• Expérimenter et découvrir des pistes pour accompagner.
• Partager et échanger autour de l’accompagnement.



Enseignant, pourquoi pas vous ?

Télécharger le tract

Réunion d’informations Collège Jeanne d’Arc
Mardi 17 Novembre 2020 à 18h

7 rue Desrichard
PARAY-LE-MONIAL