• Accueil

Interviews

RCF 2020 03 26


MCEFgr Benoît Rivière, évêque d’Autun, Chalon et Mâcon, évoque sa joie d’être à la tête d’un diocèse fier de son passé et confiant dans l’avenir.

Interview mise en ligne sur le site de la Conférence des évêques de France

 


Le nouvel élan missionnaire de l’Eglise
Monseigneur Rivière évoque l’anniversaire du texte conciliaire « Ad Gentes »


A l’invitation de l’association « Foi et Culture », Monseigneur Benoît Rivière, évêque d’Autun, a donné le 8 mars 2016 à l’évêché une conférence sur le thème « un nouvel élan missionnaire, comment ouvrir une porte à la foi dans un monde qui bouge ? » il a développé cet élan en évoquant« Ad Gentes », l’un des grands textes du Concile Vatican II sur ce sujet, 50 ans après sa promulgation.


Comment décririez-vous ce nouvel élan missionnaire donné par le Concile Vatican II ?
Nos schémas de pensée sont souvent ceux d’une économie de marché, mais l’Eglise n’est pas une entreprise ordinaire qui chercherait à gagner des parts de marché, en augmentant le nombre de paroisses dans le monde. Les Pères du Concile ont voulu se dire à eux-mêmes et à ceux qui les entendraient que la joie de l’expérience chrétienne pousse toujours au loin pour servir les autres avec l’élan qui est celui de Jésus lui-même. Cet élan n’impose rien. Il est comme la diffusion d’amour qui sauve vraiment de la mort. C’est une expérience approfondie de la foi qui pousse à l’annoncer par sympathie avec tous les hommes.

50 ans après, cet élan est-il toujours d’actualité ?
Oui, bien sûr. Je dirai qu’il y a un double élan. Un élan intérieur à l’Eglise qui s’est manifesté par le renouveau de la prière, par des initiatives communautaires à grande échelle, par l’appel de nombreux laïcs à se former davantage. Et un élan très beau pour que l’Evangile, dans les cultures variées de la terre, ne soit pas plaqué mais inculturé. De jeunes Eglises très vivantes ont pu se déployer grâce au Concile, comme en Corée du sud, et dans des pays d’Afrique ou d’Amérique du sud.

Le pape François parle pour l’Eglise d’un « état permanent de mission ». Qu’est-ce que cela signifie ?
Le Pape parle souvent d’une Eglise qui se risque en campagne et sort continuellement parce qu’Elle est saisie par l’amour. Elle se rend accessible pour guérir, panser les plaies visibles et invisibles de tant de nos frères humains. Il la voit comme un hôpital de campagne qui va en priorité vers les grands blessés de la vie.


Propos recueillis par Anne Jacquemot



Session des prêtres - Paray le Monial - Octobre 2015

Durant la session de formation à Paray, 170 prêtres heureux de vivre ensemble la charité pastorale

« Ce que je retiendrai de cette session, c’est ce trésor de l’Amour de Dieu vers ce monde, porté par des hommes conscients de leur fragilité ».
C’est ainsi que le Père André Guimet résume trois jours d’intense travail au côté de ses frères prêtres.

Lire la suite

 

LE GLAS DANS LES EGLISES A 15H AUJOURD’HUI

Après l’attentat de Nice

LE GLAS DANS LES EGLISES A 15H AUJOURD’HUI

Monseigneur Benoît RIVIERE, évêque d’Autun, demande, avec la Conférence des Evêques de France, que partout où cela sera possible, le glas des églises de Saône-et-Loire sonne aujourd’hui à 15h. Les catholiques sont invités à prier pour les personnes victimes.

Paris, le 29 octobre 2020
ATTENTAT DE NICE
MALGRÉ LA DOULEUR, FAIRE FACE A CETTE MENACE TRAITRE ET AVEUGLE
Les meurtres perpétrés ce matin à Nice dans la Basilique Notre-Dame plonge la Conférence des évêques de France dans une immense tristesse. Nos pensées et nos prières vont aux personnes victimes, aux personnes blessées, à leur famille et à leurs proches. C’est parce qu’elles se trouvaient dans la Basilique que ces personnes ont été attaquées, assassinées. Elles représentaient un symbole à abattre.
Ces assassinats nous rappellent le martyre du Père Jacques Hamel. A travers ces actes horribles, c’est tout notre pays qui est touché. Ce terrorisme vise à installer l’angoisse dans toute notre société. Il est urgent que cette gangrène soit stoppée comme il est urgent que nous retrouvions l’indispensable fraternité qui nous tiendra tous debout face à ces menaces.
Malgré la douleur qui les étreint, les catholiques refusent de céder à la peur et, avec toute la nation, veulent faire face à cette menace traître et aveugle.
Partout où cela sera possible, le glas des églises de France sonnera aujourd’hui à 15h. Les catholiques seront invités à une prière pour les personnes victimes.




LOGO EVQUE

Autun, le 29 octobre 2020

Communiqué de Monseigneur Benoît RIVIERE, évêque d’Autun
A propos de la Fête de la Toussaint

Je fais part aux prêtres et aux diacres, ainsi qu’à l’ensemble des diocésains, du message du Conseil Permanent de la Conférence des Evêques de France reçu ce matin 29 octobre.
Nous irons dans le sens d’une loyale participation à l’effort actuel demandé à notre pays.
Bien évidemment, j’encourage les paroisses et les communautés à faire le maximum pour que les célébrations de ce dimanche 1er novembre, Solennité de la Toussaint, se déroulent dans le respect des normes sanitaires.
Ensuite, durant la période du nouveau « confinement », je demande que les églises et chapelles demeurent ouvertes partout où elles le sont habituellement.
Je vous souhaite de tout cœur la force joyeuse de l’Esprit de Toussaint.

+ Benoît RIVIERE


Dis, parle-moi de la mort...
Samedi 7 novembre 2020 de 9h00 à 17h00
Salle des fêtes des Rocheriaux
Place des noyers
71 390 Saint-Désert

Télécharger le tract

Pour vous, prêtres, diacres, laïcs qui accompagnez les familles en deuil
Pour vous qui accompagnez de jeunes familles, en éveil à la foi, préparation baptême…
Pour vous parents, professeurs, éducateurs qui accompagnez des enfants...
et toutes personnes intéressées par la question de la mort.

Les objectifs :
• Partager et percevoir les différentes réalités de la mort, aspect anthropologique, sociologique, théologique
• Découvrir et repérer le langage approprié pour parler de la mort aux enfants.
• Expérimenter et découvrir des pistes pour accompagner.
• Partager et échanger autour de l’accompagnement.



Enseignant, pourquoi pas vous ?

Télécharger le tract

Réunion d’informations Collège Jeanne d’Arc
Mardi 17 Novembre 2020 à 18h

7 rue Desrichard
PARAY-LE-MONIAL