Le logo du synode diocésain

LOGO SYNODE
 
Le logo du synode est une déclinaison du logo de notre diocèse.
En effet, ce logo est jeune, il a été créé en 2014, lors de la refonte du site diocésain. Sa conception avait été pensée pour les années à venir. Il a donc été fait appel à la même agence de graphisme pour réaliser celui du synode. Ainsi, logo du diocèse et logo du synode manifestent l’unité et la communion des catholiques de Saône-et-Loire, dimension essentielle de notre vivre ensemble en chrétiens. Dans le même esprit, le synode sera porté sur le web par le site du diocèse d’Autun, en bonne place.

Nous retrouvons donc la croix stylisée en deux parties de couleur différentes : le violet et le parme, qui en est une déclinaison douce.
Le violet revêt de nombreuses significations, liturgiques ou profanes. Ainsi, c’est la couleur des temps de l’Avent et du Carême, temps privilégiés de ressourcement et de partage pour les chrétiens. C’est aussi la couleur de l’évêque, pasteur de son diocèse, garant de sa communion et de l’annonce de l’Evangile. Mais le violet est aussi, pour nous en Bourgogne, la belle couleur de la vigne, donc de la terre dans laquelle s’inscrit jour après jour la vie et le paysage.
Sa déclinaison parme lui confère calme et souplesse, qui adoucissent et tempèrent.

Voici donc ces éléments sur lesquels est créé le logo du synode : voici que se pose un nouvel élément, le cœur orange. Posé, ou bien proposé, comme le synode proposé à qui veut bien se laisser porter par ce grand élan de notre diocèse. Oui, ce cœur est en mouvement, comme l’Esprit Saint qui donne le souffle, mais l’on ne sait ni d’où il vient, ni où il va.

Le orange est la couleur chaude de la lumière, des reflets d’automne dans la nature qui nous entoure au quotidien. C’est la couleur du feu, du feu allumé sur la terre par le Christ, du feu aussi des fonderies et des industries dans lesquelles s’inscrit le travail des hommes et des femmes en Saône-et-Loire. C’est ce feu autour duquel on se rassemble lors des veillées durant les camps ou près de la cheminée de la maison familiale.

Ce cœur, bien sûr, c’est celui du Christ, le cœur aimant que l’on vient adorer à Paray-le-Monial, le cœur de Marie accueillant le Sauveur. C’est également le cœur de Taizé qui rassemble les chrétiens de toutes confessions. Tous ces lieux-sources accueillent les cœurs priants, les cœurs brulants d’amour pour le cœur Sacré de Jésus, mais aussi les cœurs fatigués, ayant soif de paix et de sens. Le cœur est aussi celui de chacun : mère, père, enfant, célibataire, amoureux, mari et femme, grand-père ou grand-mère, le cœur du prêtre ou du consacré donné durant toute une vie à l’humanité entière. C’est le cœur de la famille, de la Sainte Famille.

Alors, ce cœur du logo se pose très délicatement sur un bras de la croix : il n’enferme ni ne clôt. Il bat comme un cœur que l’on ne perçoit que par ses battements. Il se donne, se propose et s’offre. Oui, alors, il peut ensuite s’ouvrir comme fleur ou papillon, comme le ferait un cœur d’homme ou de femme en le découvrant pour s’ouvrir à l’amour.

« L’ange du Seigneur lui apparut dans la flamme d’un buisson en feu. Moïse regarda : le buisson brûlait sans se consumer. Moïse se dit alors : « Je vais faire un détour pour voir cette chose extraordinaire : pourquoi le buisson ne se consume-t-il pas ? » Le Seigneur vit qu’il avait fait un détour pour voir, et Dieu l’appela du milieu du buisson : « Moïse ! Moïse ! » Il dit : « Me voici ! ». Ex. 3, 2 -4.

Le cœur du synode nous appelle : n’hésitons pas à faire le détour.

                                                                                                    Anne Jacquemot




LE GLAS DANS LES EGLISES A 15H AUJOURD’HUI

Après l’attentat de Nice

LE GLAS DANS LES EGLISES A 15H AUJOURD’HUI

Monseigneur Benoît RIVIERE, évêque d’Autun, demande, avec la Conférence des Evêques de France, que partout où cela sera possible, le glas des églises de Saône-et-Loire sonne aujourd’hui à 15h. Les catholiques sont invités à prier pour les personnes victimes.

Paris, le 29 octobre 2020
ATTENTAT DE NICE
MALGRÉ LA DOULEUR, FAIRE FACE A CETTE MENACE TRAITRE ET AVEUGLE
Les meurtres perpétrés ce matin à Nice dans la Basilique Notre-Dame plonge la Conférence des évêques de France dans une immense tristesse. Nos pensées et nos prières vont aux personnes victimes, aux personnes blessées, à leur famille et à leurs proches. C’est parce qu’elles se trouvaient dans la Basilique que ces personnes ont été attaquées, assassinées. Elles représentaient un symbole à abattre.
Ces assassinats nous rappellent le martyre du Père Jacques Hamel. A travers ces actes horribles, c’est tout notre pays qui est touché. Ce terrorisme vise à installer l’angoisse dans toute notre société. Il est urgent que cette gangrène soit stoppée comme il est urgent que nous retrouvions l’indispensable fraternité qui nous tiendra tous debout face à ces menaces.
Malgré la douleur qui les étreint, les catholiques refusent de céder à la peur et, avec toute la nation, veulent faire face à cette menace traître et aveugle.
Partout où cela sera possible, le glas des églises de France sonnera aujourd’hui à 15h. Les catholiques seront invités à une prière pour les personnes victimes.




LOGO EVQUE

Autun, le 29 octobre 2020

Communiqué de Monseigneur Benoît RIVIERE, évêque d’Autun
A propos de la Fête de la Toussaint

Je fais part aux prêtres et aux diacres, ainsi qu’à l’ensemble des diocésains, du message du Conseil Permanent de la Conférence des Evêques de France reçu ce matin 29 octobre.
Nous irons dans le sens d’une loyale participation à l’effort actuel demandé à notre pays.
Bien évidemment, j’encourage les paroisses et les communautés à faire le maximum pour que les célébrations de ce dimanche 1er novembre, Solennité de la Toussaint, se déroulent dans le respect des normes sanitaires.
Ensuite, durant la période du nouveau « confinement », je demande que les églises et chapelles demeurent ouvertes partout où elles le sont habituellement.
Je vous souhaite de tout cœur la force joyeuse de l’Esprit de Toussaint.

+ Benoît RIVIERE


Dis, parle-moi de la mort...
Samedi 7 novembre 2020 de 9h00 à 17h00
Salle des fêtes des Rocheriaux
Place des noyers
71 390 Saint-Désert

Télécharger le tract

Pour vous, prêtres, diacres, laïcs qui accompagnez les familles en deuil
Pour vous qui accompagnez de jeunes familles, en éveil à la foi, préparation baptême…
Pour vous parents, professeurs, éducateurs qui accompagnez des enfants...
et toutes personnes intéressées par la question de la mort.

Les objectifs :
• Partager et percevoir les différentes réalités de la mort, aspect anthropologique, sociologique, théologique
• Découvrir et repérer le langage approprié pour parler de la mort aux enfants.
• Expérimenter et découvrir des pistes pour accompagner.
• Partager et échanger autour de l’accompagnement.



Enseignant, pourquoi pas vous ?

Télécharger le tract

Réunion d’informations Collège Jeanne d’Arc
Mardi 17 Novembre 2020 à 18h

7 rue Desrichard
PARAY-LE-MONIAL