Ma séance de caté à la maison

MAINS ENFANT


Le dimanche 31mai est un jour de fête, la fête de la Pentecôte.

40 jours après sa résurrection, Jésus retourne auprès de son Père : c’est la fête de l’Ascension.
Les apôtres qu’il a choisis pour continuer sa mission ne le verront plus de leurs yeux. Avant de les quitter, Jésus a promis à ses disciples : « Vous allez recevoir une force, celle de l’Esprit Saint. » (Ac 1, 8)

Le jour de la Pentecôte, les apôtres sont réunis au Cénacle (grande pièce principale des maisons juives), ils sont enfermés par crainte des Juifs et des Romains qui ont fait mourir Jésus. Marie est avec eux. Ensemble, ils prient dans l’attente du don promis par Jésus.

pentecote3Lecture du livre des actes des Apôtres (Actes 2, 1-11)

Quand arriva le jour de la Pentecôte, au terme des cinquante jours, ils se trouvaient réunis tous ensemble. Soudain un bruit survint du ciel comme un violent coup de vent : la maison où ils étaient assis en fut remplie toute entière. Alors leur apparurent des langues qu’on aurait dites de feu, qui se partageaient, et il s’en posa une sur chacun d’eux. Tous furent remplis d’Esprit Saint : ils se mirent à parler en d’autres langues, et chacun s’exprimait selon les dons de l’Esprit. Or, il y avait à Jérusalem, des juifs religieux, venant de toutes les nations sous le ciel. Lorsque ceux-ci entendirent la voix qui retentissait, ils se rassemblèrent en foule. Ils étaient en pleine confusion parce que chacun d’eux entendait dans son propre dialecte ceux qui parlaient. Dans la stupéfaction et l’émerveillement, ils disaient : « Ces gens qui parlent ne sont-ils pas tous Galiléens ? Comment se fait-t-il que chacun de nous les entende dans son propre dialecte, sa langue maternelle : Parthes, Mèdes et Elamites, habitants de la Mésopotamie, de la Judée et de la Cappadoce, de la province du Pont et de celle d’Asie, de la Phrygie et de la Pamphylie, de l’Egypte et des contrées de Lybie proche de Cyrène, Romains de passage, Juifs de naissance et convertis, Crétois et Arabes, tous nous les entendons parler dans nos langues des merveilles de Dieu. »

Pour mieux comprendre :

A l’origine, la Pentecôte est une fête juive : Shavuot. Elle commémore le don de la Loi par Dieu, (les 10 commandements ou paroles de vie) sur le Mont Sinaï. C’est aussi la fête des prémices des récoltes. Elle a lieu 50 jours après la Pâque. C’est une fête de recueillement et de prière. Les Juifs étaient invités à se rendre en pèlerinage au Temple de Jérusalem. Ceci explique que les Apôtres étaient en prière et qu’il y avait beaucoup de monde à Jérusalem. Dieu choisit ce jour pour donner son Esprit.

Le passage de cette Parole de Dieu débute en nous parlant d’un « violent coup de vent » venu du ciel. Dans la Bible, on associe souvent le vent à la présence de Dieu. Jésus le comparait au vent qui souffle où il veut, qui fait entendre sa voix, mais dont on ne sait pas ni d’où il vient, ni où il va. Le vent, on ne le voit pas, mais par certains signes, nous savons qu’il y a du vent: il siffle à travers les branches et à nos fenêtres, les feuilles des arbres bougent, et par sa force, il soulève la neige ou les grains de sable, il fait tourner des éoliennes, etc. C’est un peu comme cela avec l’Esprit Saint. Nous ne savons pas où il est, mais, grâce à la foi, nous pouvons reconnaître les signes de sa présence. En fait, on peut dire avec certitude que l’Esprit Saint est… partout !

Le vent de la Pentecôte met en mouvement. L’Esprit Saint est la force intérieure qui va pousser les apôtres à agir et à annoncer la Bonne Nouvelle de jésus ressuscité. Car l’Esprit Saint agit en nous et avec nous. Par exemple, quand tu as le goût d’aider, c’est l’Esprit Saint qui agit en toi et t’invite à offrir ton aide. Quand tu sens que tu as la force de pardonner à quelqu’un, c’est l’Esprit Saint qui met en toi l’Amour de Dieu. Quand tu veux dire merci à Dieu, c’est l’Esprit Saint qui t’apprend à le prier et le remercier. Donc le premier lieu où se trouve l’Esprit Saint, c’est en toi, car il est descendu en toi le jour de ton baptême !

Echange en famille :

Bien lire la Parole de Dieu, chacun souligne une phrase, un mot qu’il aime.
• Pourquoi les disciples ont-ils peur ?
• Quels gestes, quelles paroles les apaisent ?
• Et nous, qu’est ce qui nous rassure lorsque l’on a peur ?
• Dans quelle circonstance pouvons-nous demander la force de l’Esprit Saint ?
montgolfiere

Activité : La montgolfière de l’Esprit-Saint

* Matériel - Des feuilles de papier - Un ballon de baudruche - De la ficelle - Une boîte d’allumettes vide - Une paire de ciseaux - De la colle. - Feutres ou crayons

* Marche à suivre : Couper 2 morceaux de ficelle de 50 cm chacun. Les nouer autour du nœud du ballon de sorte qu’ils forment 4 morceaux de même longueur. Pour faire la nacelle, scotcher la boîte d’allumettes aux 4 ficelles. Entourer le ballon d’une bande de papier à laquelle on fixera des bandes de papier sur lesquels on aura écrit les mots des fruits de l’Esprit que l’on aime : amour, joie, paix, confiance, générosité, attention envers les autres…

* Accrocher le ballon au plafond au dessus du coin prière ou dans ta chambre pour ne pas oublier la présence de l’Esprit Saint


Prière

« Esprit de Dieu, Esprit d’amour, tu viens souffler sur nos peurs, tu viens nous donner la force de nous aimer les uns les autres, tu nous pousses à inventer les couleurs de la joie, tu es la musique qui fait chanter nos vies ».

image3   
Réalisation de Keylan - Toulon sur Arroux




Propositions précédentes :

L'Ascension

Mercredi 06 mai 2020 - Suivons les apôtres après la résurrection

Un voyage virtuel, un camp de 5 jours !

Mercredi 08 avril 2020 - La Semaine Sainte

Dimanche des Rameaux et de la Passion en famille

Mercredi 01 avril 2020 - Passons la mer avec Moïse

Le 29 mars - 5ème dimanche de Carême

Mercredi 25 mars - L'Annonciation

Mercredi 18 mars 2020 - Marchons avec Noé

Le mercredi, j'ai caté