Mission ouvrière






        

      Délégués diocésains :
              P. Jean-Pierre FORET -  03 85 87 15 75
                                    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
              Serge GRAPPERON - 03 85 49 43 02 
                                    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 



Le secteur de Mission Ouvrière de Chalon-Chagny a fêté les 60 ans de la Mission Ouvrière le dimanche 10 décembre 2017

MO DEC2017 GROUPE1

Nous avons voulucommencer cette fête par une célébration. Elle a eu lieu à l’église du Sacré Cœur où les chrétiens de la paroisse Notre Dame en Chalonnais nous ont accueillis, en ce deuxième dimanche de l'Avent.
Dans le hall, avant d’accéder à l’église, on pouvait découvrir une présentation de la Mission Ouvrière (M.O.) par des panneaux.


Rien de mieux que cet extrait de la prière universelle pour exprimer une partie de ce qui se vit en M.O.

« Avec les enfants de l’ACE, qui savent prendre le temps de jouer, de faire la fête ou de s’organiser pour le respect de leurs droits et de notre planète, nous apportons avec le pain et le vin, leurs rires et leur joie de vivre qui redonnent espérance à notre monde.

Avec les jeunes de la JOC, qui s’organisent pour la recherche d’un emploi, d’une formation ou d’un logement, avec ceux qui se battent pour une meilleure prise en charge de leur santé, nous apportons avec le pain et le vin, tous les combats que mènent les hommes pour un monde juste et fraternel.

MO DEC2017 GROUPE2
Avec les adultes en ACO,
qui se mobilisent par rapport à̀ la précarité́, nous apportons avec le pain et le vin, le travail, la peine des hommes, toutes les situations précaires des familles migrantes ou d’ici, afin que s’aplanisse la route qui mène à Dieu.

Avec les religieuses vivant en quartiers populaires, qui discrètement sont présentes là où se vit l’alliance avec Dieu, nous apportons avec ce pain et ce vin la contemplation, la prière et la louange des hommes pour qu’advienne le royaume.

Avec les diacres en monde ouvrier, qui, là où ils vivent, sont signes de la présence de Dieu parmi nous, plus spécialement aux marges de notre société́, nous apportons avec le pain et le vin, tous nos efforts d’annonce de la Bonne Nouvelle de l’Amour de Dieu pour tous les hommes

Avec les prêtres ouvriers ou engagés dans une pastorale ouvrière, qui célèbrent la vie avec Dieu, nous apportons avec le pain et le vin, les joies et les espoirs, les tristesses et les angoisses des hommes pour que vienne un monde digne et solidaire. »

Après la célébration, l’apéritif partagé avec la communauté, puis le repas et la joie de se retrouver.
Benoit Noblet, délégué national de la M.O. nous a fait l’honneur et le plaisir de venir depuis Nantes nous rencontrer.
MO DEC2017 ATELIER1
Différents ateliers nous ont fait passer un joyeux après-midi :
- chants composés par Guy Keller
- exposition de documents d’archives retraçant l’histoire de la M.O. sur Chalon et vidéos de temps forts
- jeux proposés par les enfants du club ACE
- espace CCFD
- atelier d’arts plastiques, qui a permis la réalisation d’une belle fresque, sans oublier la richesse de nos échanges.

Et pour finir, citons un extrait du message final de Marie-Thérèse FENIE de la coordination de la mission ouvrière du secteur de Chalon-Chagny.
“Au cours de la journée, nous avons pu revivre un peu ce qui a marqué́ la vie ouvrière du secteur et la vie de la mission ouvrière au long des années écoulées. Sans oublier ni renier cette richesse, il faut maintenant se tourner vers l’avenir. La Mission ouvrière n’est pas finie, et même si elle diffère aujourd’hui par rapport à̀ hier, elle conserve l’Esprit qui la fait vivre depuis 60 ans. Sur notre secteur, une flamme brille encore qui est en train de se raviver, l’espérance est au rendez-vous...

MO DEC2017 ATABLEOui, il y a de la relève pour la Mission ouvrière. Alors plus que jamais levons les yeux sur ce qui est neuf, retroussons nos manches et prenons de nouveaux chemins pour vivre les solidarités humaines, pour élargir l’espace de notre tente et aller à la rencontre de celles et ceux que nous croisons à l’école, dans les loisirs, au travail, sur le quartier, dans les fêtes comme dans les galères, au cœur de tous les événements de notre vie. Osons inviter des enfants, des jeunes, des adultes à venir rejoindre nos mouvements : l’Action Catholique des Enfants, la Jeunesse Ouvrière Chrétienne, l’Action Catholique Ouvrière. Pour terminer, je reprends le message final de la Rencontre nationale de Mission ouvrière de 2015 à Lourdes qui nous dit « Développons notre capacité́ d’indignation, osons vivre et agir avec d’autres pour être témoins du Royaume de Dieu qui se construit déjà̀ autour de nous ». C’est cela notre parti-pris d’espérance. Bon courage à tous pour continuer le chemin ! Et que vive encore longtemps la Mission Ouvrière.”
MO DEC2017 GATEAUX

Et bien entendu, les 60 bougies (soufflées du premier
coup !) posées sur plusieurs gâteaux, lesquels ont été bien appréciés.

Ce sont environ 80 personnes qui ont participé à cet anniversaire des 6O ans de la M.O.


Serge Grapperon







LE GLAS DANS LES EGLISES A 15H AUJOURD’HUI

Après l’attentat de Nice

LE GLAS DANS LES EGLISES A 15H AUJOURD’HUI

Monseigneur Benoît RIVIERE, évêque d’Autun, demande, avec la Conférence des Evêques de France, que partout où cela sera possible, le glas des églises de Saône-et-Loire sonne aujourd’hui à 15h. Les catholiques sont invités à prier pour les personnes victimes.

Paris, le 29 octobre 2020
ATTENTAT DE NICE
MALGRÉ LA DOULEUR, FAIRE FACE A CETTE MENACE TRAITRE ET AVEUGLE
Les meurtres perpétrés ce matin à Nice dans la Basilique Notre-Dame plonge la Conférence des évêques de France dans une immense tristesse. Nos pensées et nos prières vont aux personnes victimes, aux personnes blessées, à leur famille et à leurs proches. C’est parce qu’elles se trouvaient dans la Basilique que ces personnes ont été attaquées, assassinées. Elles représentaient un symbole à abattre.
Ces assassinats nous rappellent le martyre du Père Jacques Hamel. A travers ces actes horribles, c’est tout notre pays qui est touché. Ce terrorisme vise à installer l’angoisse dans toute notre société. Il est urgent que cette gangrène soit stoppée comme il est urgent que nous retrouvions l’indispensable fraternité qui nous tiendra tous debout face à ces menaces.
Malgré la douleur qui les étreint, les catholiques refusent de céder à la peur et, avec toute la nation, veulent faire face à cette menace traître et aveugle.
Partout où cela sera possible, le glas des églises de France sonnera aujourd’hui à 15h. Les catholiques seront invités à une prière pour les personnes victimes.




LOGO EVQUE

Autun, le 29 octobre 2020

Communiqué de Monseigneur Benoît RIVIERE, évêque d’Autun
A propos de la Fête de la Toussaint

Je fais part aux prêtres et aux diacres, ainsi qu’à l’ensemble des diocésains, du message du Conseil Permanent de la Conférence des Evêques de France reçu ce matin 29 octobre.
Nous irons dans le sens d’une loyale participation à l’effort actuel demandé à notre pays.
Bien évidemment, j’encourage les paroisses et les communautés à faire le maximum pour que les célébrations de ce dimanche 1er novembre, Solennité de la Toussaint, se déroulent dans le respect des normes sanitaires.
Ensuite, durant la période du nouveau « confinement », je demande que les églises et chapelles demeurent ouvertes partout où elles le sont habituellement.
Je vous souhaite de tout cœur la force joyeuse de l’Esprit de Toussaint.

+ Benoît RIVIERE


Dis, parle-moi de la mort...
Samedi 7 novembre 2020 de 9h00 à 17h00
Salle des fêtes des Rocheriaux
Place des noyers
71 390 Saint-Désert

Télécharger le tract

Pour vous, prêtres, diacres, laïcs qui accompagnez les familles en deuil
Pour vous qui accompagnez de jeunes familles, en éveil à la foi, préparation baptême…
Pour vous parents, professeurs, éducateurs qui accompagnez des enfants...
et toutes personnes intéressées par la question de la mort.

Les objectifs :
• Partager et percevoir les différentes réalités de la mort, aspect anthropologique, sociologique, théologique
• Découvrir et repérer le langage approprié pour parler de la mort aux enfants.
• Expérimenter et découvrir des pistes pour accompagner.
• Partager et échanger autour de l’accompagnement.



Enseignant, pourquoi pas vous ?

Télécharger le tract

Réunion d’informations Collège Jeanne d’Arc
Mardi 17 Novembre 2020 à 18h

7 rue Desrichard
PARAY-LE-MONIAL