Qu’est-ce donc que le temps ?

Editorial d'Eglise d'Autun N° 01 - 10 janvier 2020


Au moment de nous tourner avec bienveillance les uns vers les autres au début d’une année nouvelle, et en échangeant nos vœux, cette question revient à l’esprit. Nous souhaitons du bien, du bonheur et la joie de la vérité à notre monde au cours du temps qui s’écoule. Le temps qui ne serait pas marqué par des bénédictions, ou l’attente sincère de bénédictions, deviendrait difficilement vivable.

Je constate que des personnes humbles, d’ailleurs dans l’épreuve ou non, demandent à être bénies. Elles demandent ainsi à être éclairées par la lumière de la vie que Dieu donne, et qu’Il entretient et ressuscite en chacun de nous par sa grâce. Elles demandent, nous demandons les uns pour les autres, que Dieu nous éclaire de la clarté de son visage d’amour et de paix.

Avec quelques évêques français, nous avons pris récemment une journée pour prier en pèlerinage sur le lieu du martyr de Saint Valérien, père de la Foi de notre diocèse. Et nous avons notamment médité à partir d’une réflexion de saint Augustin : le futur, ni le passé, en rigueur de terme n’existent ! Et cependant, continue saint Augustin, existent dans l’esprit humain « le présent du passé », qui est la mémoire, « le présent du présent », qui est l’attention actuelle, et « le présent de l’avenir », qui est son attente.
mages
J’aimerais que chaque jour qui s’écoule soit celui d’une avancée communautaire sur la route que les « mages venus d’orient » ont suivie : ils ont suivi résolument la lumière de la foi qui éclaire toute réalité passée, présente et à venir. Et ils n’ont rien préféré à cette lumière. Ils ont étudié les signes du temps, interrogé les Ecritures, offert le meilleur de ce qu’ils avaient au Fils de Dieu fait chair dans la toute humilité. Ils ont préféré la joie de la maison où se trouvent Marie et l’enfant, avec Joseph, plutôt que l’éclat dérisoire du palais d’un gouvernant peureux et jaloux de son pouvoir. Ils sont demeurés toujours en route, jamais déracinés de la vraie terre de la foi. Ils ont reconnu l’amour de Dieu manifesté parmi les hommes, et ils l’ont eux-mêmes manifesté par leur existence entière de chercheurs et de pèlerins.

Alors oui, que nous entrions dans la caravane des chercheurs de l’évangile ! Et, comme le dit saint Augustin, « cherchons avec le désir de trouver, et trouvons avec le désir de chercher encore. »


+ Benoît RIVIERE

Taizé 2020, une rencontre pour notre diocèse

affichetaiz     Les explicatifs de l'affiche : ici

Pour s'inscrire :

- Pour les jeunes : inscriptions en ligne : ici  
contact : Théo Leuillier - pastoralejeunes@adautun.fr - 07 85 76 44 19 -

- Pour les catéchumènes et confirmands adultes : contacter Anne Perrot - anneperrot71@outlook.fr - 06 60 45 95 49
- Pour tous les autres, adultes et familles inscriptions en ligne : ici

Le programme :

Samedi 3 octobre
13h00 Rendez-vous à Cormatin pour les jeunes du diocèse
13h20 Temps de prière introductif à l’église de Cormatin
14h00 Départ de la marche direction Taizé
16h00 Topo Laudato Si’ avec différents intervenants
16h45 Goûter
17h00 Rencontre avec l’évêque pour les futurs confirmands ou activités diverses
18h00 Installation dans les chambres
19h00 Repas
20h00 Veillée
23h00 Coucher

Dimanche 4 octobre
9h00 Accueil
9h15 Mot d’accueil de Monseigneur Rivière et de frère Aloïs.
9h30 Introduction biblique puis groupe de partage
11h30
Enseignement d’Elena Lasida suivi d’une table ronde
Pour les jeunes, intervention d’Etienne Villemain suivi d'une table ronde
13h00 Repas
14h30 Célébration liturgique : eucharistie, baptèmes et confirmations
16h30 Goûter


En pratique :
- Merci de privilégier le co-voiturage pour se rendre à Taizé
- Il est possible d'apporter un pliant pour s'assoir dans l'église

Mesures sanitaires :
Les conditions sanitaires peuvent bien sûr évoluer jusqu’au 4 octobre. Vous trouverez les mesures sanitaires mises en place à Taizé actuellement ici

Pourquoi cette journée diocésaine à Taizé :
Le rassemblement prévu à Taizé le 4 octobre se prépare et s’adaptera pour permettre au plus grand nombre de vivre une journée diocésaine en la fête de Saint François d’Assise, témoin d’une sobriété heureuse. C’est dans cet esprit que nous souhaitons nous rassembler et faire la part belle à la fraternité dans un climat de simplicité joyeuse, en enfants bienaimés du Père.

Avec les frères de Taizé
Depuis de nombreuses années nous sommes accueillis chaleureusement par la communauté des frères, en particulier à l’occasion de ce rassemblement diocésain quinquennal.
Cette année, nous aurons la joie d’entamer la journée à la manière des jeunes qui se réunissent habituellement sur la colline, avec une introduction biblique par un frère de Taizé.
Nous bénéficierons par ailleurs du cadre de prière de la communauté pour la grande célébration liturgique, dans l’après-midi, au cours de laquelle les catéchumènes adultes du diocèse recevront au milieu de notre assemblée le baptême, la confirmation et l’eucharistie. Recevront avec eux le sacrement de la confirmation des jeunes et des adultes de Saône-et-Loire.

Avec nos frères et soeurs du diocèse
Nous sommes invités à cette journée avec des personnes fragiles, tous membres vivants de l’Eglise. L’introduction biblique le matin sera l’occasion d’entrer dans une dynamique d’évangélisation mutuelle, nous laissant interpeler par la Parole de Dieu et prenant au sérieux la parole de ceux avec qui nous la partagerons. Les équipes Pierre d’Angle du diocèse offriront les bracelets de l’amitié qu’elles ont confectionnés pour cette occasion.
L’après-midi, la célébration liturgique de l’initiation chrétienne déploiera une dimension communautaire chrétienne exceptionnelle. Nous y accueillerons dans la joie des frères et des sœurs qui ont demandé à faire pleinement partie de la famille des enfants de Dieu.

La sobriété heureuse de Laudato Si
A l’invitation du Pape François qui a promulgué une année Laudato Si, et dans le sillage d’une réflexion et d’une action diocésaines autour de l’écologie intégrale, nous voulons vivre ce rassemblement dans une forme de sobriété et de simplicité joyeuse.
Pour cela, nous partagerons un repas simple, à la manière de Taizé, et nous limiterons au maximum nos déchets.
La liturgie laissera une bonne place à l’esprit Laudato Si, notamment à travers la mise en valeur du du symbolisme de l’eau, de l’huile, du pain et du vin au cœur de la célébration sacramentelle.

La Caravane :
 la caravane reprend sa route et annonce l’invitation à Taizé dans les lieux où elle sera demandée. Elle est toujours disponible, n’hésitez pas à prendre contact avec l’équipe : caravanetaize@gmail.com