Solidarité internationale

« Partenaire particulier... »

...a trouvé partenaire particulière ! En l'association Zoma (à prononcer ZoUma), basée au centre de Madagascar, à environ 160 kms de la capitale, Antananarivo.

Emanation de la Caritas et d'un projet du Père jésuite Henri de Launanié, Zoma a été fondée en 1997 et œuvre auprès des familles et des célibataires du monde rural pour leur permettre d'y vivre dignement et d'endiguer l'exode, voué à une vie dans les bidonvilles de la capitale.

Zoma, c'est une complémentarité d'actions : un centre de formation (le CEFOTAM) visant à donner des compétences dans les domaines agricoles et sylvicoles aux apprentis ; un partenariat avec une commune qui débouche sur l'octroi de 5 ha de terres à chaque nouveau formé ; un accompagnement des personnes afin, notamment, de faciliter la scolarisation des enfants et l'accès à la santé.

Des thèmes comme la ruralité, l'accompagnement, l'accès aux droits, qui ont forcément trouvé un écho auprès de nos deux Délégations. La Franche-Comté et la Bourgogne ont donc décidé de travailler avec ce partenaire historique du Secours Catholique pour un enrichissement mutuel à travers des partages d'expériences et des échanges que nous espérons les plus fréquents possibles.

Ce partenariat est à construire, et n'est pas encore signé officiellement par les Délégations et Zoma. Mais afin de commencer à le faire vivre, en concertation avec le siège, la Bourgogne a décidé de consacrer la campagne 10 Millions d'Etoile de 2017 à la sensibilisation sur les actions de l'association. Rappelons qu'au-delà d'un aspect financier (30% des dons de cette campagne sont affectés à un projet de Solidarité Internationale), cette collecte est importante dans son volet sensibilisation : sur les actions du Secours Catholique, du réseau Caritas, et de nos partenaires.



Solidaires ici et là-bas

Jean-Pierre Duvignaud est membre de l'équipe locale d'Etang-sur-Arroux et bénévole référent de la Solidarité Internationale (SI) dans le 71.
Il assiste donc au Groupe Régional d'Animation de la Solidarité Internationale (GRASI) qui regroupe bénévoles, salariés, et personnes accueillies intéressées par ce thème et désireux de faire vivre la SI dans notre réseau.


sc internationalOn entend souvent parler des aides du Secours Catholique en France. Mais qu'en est-il des appuis à l'étranger ? Est-ce une action récente ?
Nous avons célébré cette année les 70 ans du Secours Catholique, fondé par Monseigneur Rodhain qui, dès 1947, donnait au Secours sa dimension internationale en se rendant en Egypte, puis en attirant l'attention du grand public sur la situation des réfugiés palestiniens dès 1948.
La Solidarité Internationale est donc comme une « deuxième jambe » du Secours, qui œuvre pour construire « Ensemble un Monde plus juste et fraternel ». Un Monde plus juste et fraternel, et pas uniquement une « société française » plus juste et fraternelle. Pendant longtemps l'une des devises du Secours était d'ailleurs « agir ici et là-bas », c'est dire si la Solidarité Internationale a toujours été au cœur des actions du Secours.

sc international2Quels sont les modes d'intervention du Secours Catholique dans le domaine de la Solidarité Internationale ?
L'action du Secours dans ce domaine revêt 5 formes différentes :
* L'intervention lors d'urgences internationales (séisme, famines, conflits...) ;
* L'aide au développement ;
* Le partenariat ;
* Le plaidoyer, pour agir sur les causes de pauvreté ;
* Et la sensibilisation du grand public sur cette thématique.

Quelles sont les actions menées afin de sensibiliser le grand public à ce thème ?
Cette sensibilisation passe notamment par la participation du Secours à la Semaine de la Solidarité Internationale qui a lieu en novembre. Elle s'appuie aussi sur notre campagne 10ME qui débute au moment de l'Avent et qui permet, à hauteur de 30% des dons reçus, de financer des projets de développement. En Bourgogne, les équipes locales, premières actrices de cette sensibilisation à la Solidarité Internationale, ont choisi d'appuyer un projet d'aide à l'alimentation, soit au Pérou soit au Sénégal.

La Délégation Bourgogne souhaite-t-elle vivre un partenariat avec une Caritas étrangère ?
En ce qui concerne le partenariat, la Bourgogne a entamé une démarche de consultation de son réseau (bénévoles, personnes accueillies, salariés...) afin de recueillir les attentes que nous pourrions avoir par rapport à un partenaire. Car en effet s'inscrire dans un partenariat, pour nous, c'est choisir une action de « partage », réciproque, et savoir profiter de l'expérience des Caritas étrangères pour être plus efficient ici. Notre réseau attend d'ailleurs de son futur partenaire un partage de savoir-faire concernant l'action collective et le plaidoyer pour apprendre à mieux contribuer à des changements concrets et tangibles de notre société, à mieux lutter contre les causes de pauvreté et pas uniquement contre les conséquences.


Note du rédacteur : si cette thématique vous intéresse, vous pouvez dès maintenant noter que la Délégation Bourgogne organisera le 6 novembre 2017 à Autun une journée de formation à l'attention de toutes les personnes intéressées. Vous pouvez aussi vous rendre sur le site du Secours Catholique consacré à la SI :
http://www.secours-catholique.org/solidarite-internationale-et-developpement