Relations avec les Musulmans

Service Diocésain pour les Relations avec les Musulmans (SDRM)

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


« Je désire vraiment que le dialogue entre nous aide à construire des ponts entre tous les hommes, si bien que chacun puisse trouver dans l'autre, non un ennemi, non un concurrent, mais un frère à accueillir et à embrasser. » Pape François, Discours au corps diplomatique (22 mars 2013 – Rome)


Fraternité humaine
Journée mondaile de prière et de jeûne le jeudi 14 mai 2020

La Déclaration sur la fraternité humaine pour la paix et la coexistence commune a été signée par le pape François et le grand imam d’al-Azhar à Abu Dhabi le 4 février 2019, invitant tous les croyants à unir leurs efforts et leurs prières pour un monde plus juste et plus fraternel. Prolongeant cet évènement si particulier, le Haut Comité pour la fraternité a été créé, réunissant des membres de différentes religions, le vatican y étant représenté par Mgr Ayuso Guixot, président du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux. Ce comité a pris des initiatives pour mettre en oeuvre la Déclaration d’Abu Dhabi et il nous invite aujourd’hui à nous unir face à la pandémie en exprimant notre fraternité par nos prières et par une journée de jeûne le jeudi 14 mai. Voici un extrait du communiqué:
« Le Haut Comité de la Fraternité Humaine propose le 14 mai 2020 prochain pour prier, pour observer le jeûne et invoquer Dieu en faveur de l’humanité. Le Comité appelle ainsi tous les leaders religieux et tous les hommes partout dans le monde de répondre favorablement à cet appel humain et de s’adresser à Dieu en une seule voix pour qu’Il Sauve l’humanité et l’Aide à mettre fin à cette pandémie et à lui rétablir la sécurité, la stabilité, la santé et la prospérité de façon à rendre notre monde, après la fin de cette pandémie, plus humain et plus fraternel qu’avant. »

Le communiqué est disponible intégralement sur le site du SNRM (https://relations-catholiques-musulmans.cef.fr/actualites-et-initiatives/actualites/292269-jeudi-14-mai-prions-jeunons-invoquons-dieu-faveur-de-lhumanite/)



 

Lettre aux musulmans de Saône-et-Loire
pour le mois de Ramadan 2020

Autun, le 16 avril 2020

Messieurs les présidents,

Messieurs les Imams,

Et vous tous, musulmans vivant en Saône-et-Loire

Le temps du Ramadan qui va bientôt commencer pour la communauté musulmane, sera vécu « autrement » en raison de l’épidémie qui s’est abattue sur le monde. Nous-mêmes, chrétiens, nous cherchons à vivre « autrement » le temps actuel que nous appelons le « temps pascal », qui commence avec le dimanche de Pâques et qui court jusqu’au dimanche de Pentecôte ; nous cherchons à recevoir de Dieu la grâce de la résurrection, c’est-à-dire la joie de vivre déjà réconciliés avec Lui et entre nous, sans frontières de race, ni de langue, ni de culture.

A cette occasion, nous voulons vous adresser nos vœux les meilleurs pour vous, musulmans de Saône-et-Loire, et nous pensons que ce temps « éprouvant » peut être un temps de « rapprochement fraternel » les uns vis-à-vis des autres. Si les prières publiques et les rassemblements ne sont pas permis, pour les raisons sanitaires que nous comprenons bien, la prière familiale et la prière personnelle sont partout et toujours possibles aux croyants. Elles sont comme un « déplacement » intérieur ; elles sont des retrouvailles du cœur avec Dieu et avec les frères ; elles sont l’espace large et « déconfiné » en lequel le Père et créateur de tous parle à la conscience humaine.

Aussi, nous vous exprimons notre proximité fraternelle, respectueuse et amicale : puissent les gestes de partage, les efforts intérieurs pour prier et pour nous écouter les uns les autres avec bienveillance, ouvrir à notre monde un avenir de vie.

Nous vous souhaitons un bon Ramadan, et nous vous redisons nos sentiments fraternels et amicaux.

                               

+ Benoît RIVIERE                                                             Denys BOURGUIGNAT

Evêque d’Autun-Chalon-Mâcon                                      Délégué épiscopal 

                                                                                          Service diocésain pour les relations avec les musulmans                                                                                  



Cycle de conférences 2020 - 2021

Connaître, comprendre : qui est l’autre ?

Personne n’échappe au questionnement en face de l’altérité, de la différence. Cela concerne aussi bien les modes de vie associés à des cultures que les croyances et les pratiques religieuses. L’islam n’échappe pas à notre interrogation, surtout quand sa présence nous intrigue, nous dérange, vient bousculer nos habitudes, nos manières de vivre en communauté, nos manières de prier.

Pouvons-nous nous interroger sur notre regard sur les musulmans et sur ce qui les guide ? Comment voir en l’autre non un ennemi envahisseur, mais un frère à aimer ? Sans faire d’angélisme : parmi les membres des communautés musulmanes, il y a des conquérants, mais il y a aussi tout les autres ! Une majorité qui désire vivre en paix avec leur entourage et il ne faut pas les décourager si nous voulons un vivre ensemble respectueux de chacun. De beaux gestes sont posés par des membres des communautés chrétiennes et musulmanes, et au plus haut niveau quand le pape François cosigne à Abu Dhabi il y a un an la ‘’Déclaration sur la fraternité humaine’’ avec le Grand imam d’al-Azhar. Et aussi dans notre diocèse : il existe des groupes de rencontres pour vivre un moment convivial ou pour partager ce que chacun croit.

Ce geste de rencontre doit faire signe : nous avons ensemble, chrétiens et musulmans, à construire un monde de paix et les religions ne doivent pas être instrumentalisées pour devenir un élément de pouvoir. Il y a de nombreuses rencontres et conférences de par le monde sur ce sujet. Il faut avancer sur ce chemin et encourager ceux qui s’y engagent, parfois de manière risquée. Le cardinal Jean-Louis Tauran, infatigable pèlerin du dialogue décédé en 2018, ne disait-il pas : « Le dialogue n’est pas une option, c’est une nécessité ! » Nous sommes en quelque sorte condamné à vivre ensemble, ici et dans le monde : choisissons le meilleur chemin, celui de l’Evangile, en allant vers l’autre. Le rejet, l’exclusion, le dénigrement, l’indifférence ne sont pas des solutions compatibles avec notre foi.

Pour aller dans cette voie, il faut de la bienveillance pour désarmer nos peurs et pour entrer dans une logique de connaissance mutuelle. Avec cet objectif, le Service diocésain des relations avec les musulmans (SDRM) organise un cycle de rencontres pour avancer dans la connaissance et la compréhension de la religion musulmane, intitulé

« Chemins vers Dieu dans les traditions chrétiennes et musulmanes.

Quels sont les pratiques ? Quels sont leur sens ? »

.Vous l’aurez sans doute perçu au-travers du titre : il sera souvent à deux voix, l’une catholique, l’autre musulmane pour, d’abord, resituer notre pratique chrétienne et ainsi mieux comprendre ce que nous dira l’intervenant musulman sur le même sujet. Vous aurez la parole : les sessions seront toujours articulées en conférence, ateliers, débat.

Le programme va se dérouler jusqu’en avril 2021 ; ce cycle est ouvert à tous.

MODIFICATIONS DU PROGRAMME DES SESSIONS

Après la première session "Prière communautaire, prière personnelle" des 7 et 8 février, le SDRM a dû annuler la session "Lecture de la Bible, Lecture du Coran" prévue le samedi 28 mars en raison des obligations sanitaires liées au Covid-19.
Cette  session et les suivantes prévues pour l'année 2020-2021 sont reprogrammées avec le planning suivant, sous réserve des évolutions de la situation sanitaire :

Octobre 2020 : Les grandes étapes de la vie : naissance, mariage, mort (une soirée)

Décembre 2020 : Lecture de la Bible, Lecture du Coran (une journée)

Février 2021 : Le jeûne et le pèlerinage (une soirée)

Mars ou Avril 2021 : Amour de Dieu, amour du prochain

Octobre 2021 : L'écologie - 1ère partie (une soirée)

Décembre 2021 : L'écologie - 2ème partie (une journée)


Autres ressources

Le CFRT - Jour du Seigneur propose des vidéos sur le dialogue islamo-chrétien :
Le cinquième évangile – Correspondance d’Henri Vergès d’Adrien Candiard

Site du Service national pour les relationsavec les musulmans (SNRM) de la Conférence des évêques de France:
https://relations-catholiques-musulmans.cef.fr


Les missions du SDRM

  • Informer et former sur les thèmes de l’islam et du dialogue interreligieux,
  • Mettre en réseau les personnes et organisations agissant pour la rencontre avec les musulmans, et assurer la communication dans ce domaine,
  • Accompagner les personnes, groupes, paroisses qui ont à vivre la rencontre avec les musulmans et avec l’islam dans leur quotidien ou dans leur vie familiale.
Une question, une demande, un besoin ? Contactez le service : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Lire la suite

Relations avec le Judaïsme

Mieux se connaître et se rencontrer

Animés par un esprit de dialogue et de fraternité, un certain nombre de catholiques, conjointement avec des chrétiens issus de la Réforme, portent le souci d’une rencontre vraie et féconde avec des membres de la communauté israélite présents sur le territoire de notre diocèse. Leur engagement se situe dans le cadre de l’Amitié Judéo-chrétienne de Saône-et-Loire, branche d’une association internationale qui a vu le jour en France en 1948 avec comme but la connaissance mutuelle et l’estime réciproque entre Juifs et chrétiens. Un petit groupe de catholiques, membres de cette association, porte avec le délégué de l’évêque pour les Relations avec le Judaïsme le souci d’une meilleure connaissance de la tradition juive de la part des catholiques du diocèse, moyennant la publication d’articles de sensibilisation aux réalités du Judaïsme et d’autres formes d’animation, tout en veillant à développer des liens d’amitié avec la population juive locale.

L'Eglise Catholique et la tradition juive dans le Concile Vatican II

Le Concile Vatican II a rappelé avec force les liens qui rattachent l’Église à la  tradition juive : La Déclaration Nostra Aetate sur « Les Relations de l’Église avec les religions non chrétiennes » explique : « Scrutant le mystère de l’Église, le Concile rappelle le lien qui relie spirituellement le peuple du Nouveau Testament avec la lignée d’Abraham. L’Église du Christ, en effet, reconnaît que les prémices de sa foi et de son élection se trouvent, selon le mystère divin du salut, dans les patriarches, Moïse et les prophètes. […] C’est pourquoi l’Eglise ne peut pas oublier qu’elle a reçu la révélation de l’Ancien Testament par ce peuple avec lequel Dieu, dans sa miséricorde indicible, a daigné conclure l’antique Alliance, et qu’elle se nourrit de la racine de l’olivier franc sur lequel ont été greffés les rameaux de l’olivier sauvage que sont les gentils ». Cette compréhension de sa propre identité ne peut pas laisser les disciples de Jésus indifférents.
Le Concile présente dans ce cadre un certain nombre de conséquences. Il poursuit : « Du fait d’un si grand patrimoine spirituel, commun aux chrétiens et aux Juifs, le Concile veut encourager et recommander entre eux la connaissance et l’estime mutuelles, qui naîtront surtout d’études bibliques et théologiques, ainsi que d’un dialogue fraternel » (Nostra Aetate, N°4).

« Quiconque rencontre Jésus Christ rencontre le Judaïsme ».
Déclaration de l’épiscopat allemand, reprise par le pape Jean-Paul II lors de sa rencontre avec les représentants de la communauté juive de Mayence (R.F.A.) le 17 novembre 1980



A compté du 1er janvier 2017, le Père Simon-Pierre LUDINARD est nommé délégué de l'évêque pour les relations avec le judaïsme
(Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)




Interreligieux et Oecuménisme

Vivre ensemble

Dans notre diocèse, de nombreuses communautés de croyants vivent côte à côte : des chrétiens orthodoxes, protestants ou catholiques, des musulmans, des juifs et des bouddhistes.

Entre chrétiens le dialogue, le partage d'une foi au même Dieu Jesus-Christ est indispensable, nous sommes frères en Christ, fils du même Père. Nous cheminons ensemble et cherchons l'unité et non l'uniformité, dans la réflexion œcuménique. Le lien, l'échange avec nos frères juifs, aînés dans la foi, est d'une grande richesse. Ils nous ont ouvert le chemin vers Dieu, et leur connaissance de la Torah et leur foi sont à la source de la nôtre. Le dialogue avec nos amis musulmans est plus qu'indispensable, afin de se connaître en vérité, de partager les trésors de nos chemins de foi et le "rayon de vérité qui illuminent tous les hommes". (Vatican II, Nostra Aetate)

En particulier dans notre diocèse

Une belle initiative existe dans notre diocèse depuis 2006, avec la création du secrétariat inter-religions, constitué de délégués boudhistes, juifs, orthodoxes, protestants, catholiques et musulmans. Le secrétariat permet de vivre, entre ses membres, une relation d'amitié, de confiance et de partage de nos expériences spirituelles.
Il organise tous les deux ans, au carmel de la paix de Mazille, une journée de rencontre entre toutes les communautés, temps d'amitié et de prière pour la paix, porté par la communauté des sœurs du carmel. Ces journées ont comme fruits des initiatives de rencontres dans différents lieux du diocèse où des groupes se constituent pour vivre l'amitié et le dialogue

La rencontre de 2018 en photos : ici

Message de Paix à tous les habitants de Saône-et-Loire - 6 mai 2018 : lire ici

Le reportage de France 3 Bourgogne au JT du 06 mai : voir ici

Le reportage de KTO dans l'émission ''A la source'' du 8 mai (à 3 minutes 25) : voir ici

 

journe mazille


CARNET VOYAGE MAZILLE      
        Le carnet de voyages de dix ans à Mazille :
       "Notre coeur est prêt, paroles de paix en un simple Carmel"



Le recueil des interventions partagées au cours des dix années de rencontres inter-religieuses est disponible au prix de 5.- euros
Pour tous renseignements et commandes : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.