Le Denier en Saône-et-Loire

denier image uneLe Denier en Saône-et-Loire :

la ressource vitale pour l’Eglise


La campagne 2017 du Denier de l’Eglise en Saône-et-Loire commence dès le mois de février.

L’acte de don, dans le cadre de l’appel de l’Eglise pour le denier, est une façon concrète et responsable d’exprimer son appartenance à ce « peuple de baptisés ». C’est une manière de montrer son attachement à la source vivante de l’Évangile et de mettre la Parole en actes.

 

DENIER2017

Dans son éditorial paru sur les 800 000 dépliants qui seront distribués gratuitement dans les boites aux lettres par de nombreux bénévoles des paroisses, Monseigneur Rivière rappelle « qu’en Saône-et-Loire, l’Eglise, depuis très longtemps, est vivante et active. Elle porte le souci de tous, quels que soient son âge et sa situation. Sa mission d’annonce de l’Evangile l’envoie auprès des familles, des jeunes, des enfants et des anciens. Par la célébration des sacrements, elle donne à tous les croyants de vivre leur foi et de nourrir leur vie spirituelle. Dans un esprit sans cesse solidaire, elle est aussi présente auprès des plus fragiles parmi nous. Oui, notre Eglise diocésaine unit dans un même élan le peuple des baptisés en Saône-et-Loire ». Monseigneur Rivière célèbre chaque mois à l’évêché une messe pour les bienfaiteurs et donateurs du diocèse.

L’Eglise ne reçoit aucune subvention, ni de l’Etat, ni du Vatican. Seule la participation à la collecte annuelle du Denier et aux quêtes lui permet de réaliser sa mission.



Le bilan de la campagne 2016

 

En 2016, la collecte s’est élevée à 1 892 000 euros. Pour la première fois depuis plusieurs années, elle est en diminution significative par rapport à 2015, notamment parce que la campagne 2016 n’a compté que deux appels à don, le troisième appel ayant été remplacé par une lettre de remerciements. Par ailleurs, un investissement important avait été réalisé en 2015 sur la recherche de nouveaux donateurs pour une campagne de trois années.

Cependant, des points positifs sont encourageants pour la campagne 2017 qui s’annonce. Le don moyen des nouveaux donateurs augmente : environ 145 € au lieu de 110 €. Environ 300 nouveaux donateurs se sont manifestés en 2016, mais sans compenser les donateurs habituels qui n’ont pas donné. Environ 2000 personnes ayant fait un don en 2015, toutes collectes confondues, n’ont pas renouveler leur geste en 2016. Le don en ligne progresse et on constate une bonne fréquentation des pages dédiées au denier (statistiques des pages vues) sur le site internet du diocèse. L’efficacité du mailing de fin d’année fait ses preuves avec un retour de dons sur le mois de décembre 2016 meilleur qu’en 2015. La campagne 2016 pour les dons dédiés plus spécialement aux prêtres âgés a eu de meilleurs retours que la précédente en 2013. La campagne pour les chantiers diocésains a, elle-aussi, bien fonctionné.

Et pour 2017

Ces constatations doivent donc d’autant plus encourager les personnes qui, tout au long de l’année, prennent en charge sur le terrain l’animation de la campagne Denier. Ces chiffres impliquent qu’une dynamique nouvelle doit se mettre en place. En effet, sans appel, il ne peut y avoir de don ! Chaque étape de la campagne porte du fruit. En outre, la campagne 2017 commence plus tôt dans l’année et sera donc plus longue. Par ailleurs, des actions de recherches de nouveaux donateurs, d’appels dédiés vers les séminaristes, de nouvelles modalités possibles pour les quêtes du dimanche seront réalisées.

Le groupe de travail Denier prépare et organise la campagne du Denier de l’Église, déploie l’information sur les dons et legs, et sur les autres ressources de l’Église : quêtes, offrandes de messes... Il assure le lien avec les paroisses en développant et mettant à disposition les outils de sensibilisation au Denier. Il a aussi un rôle « pédagogique » auprès des responsables des ressources en paroisses et favorise la mise en œuvre de la campagne sur le terrain, notamment à travers le travail de distribution des dépliants et de rappel personnalisé auprès des anciens donateurs.


Pour tout renseignement complémentaire, s’adresser à

Frédéric CHASTENET de GERY, Économe Diocésain
03 85 86 97 30 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Bertrand MAZAS, rapporteur du groupe de travail Denier
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Anne JACQUEMOT, Directrice diocésaine de la communication et Porte-parole de Monseigneur Benoît RIVIERE
06 07 77 03 51 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Stéphanie PERREAUT, Secrétariat de l’Économe et membre du groupe de travail Denier
03 85 86 97 22 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Évêché
1 Place Cardinal Perraud
71407 AUTUN CEDEX