De Dires en Dires

Le "De Dires en Dires" est le bulletin de l'Aumônerie de l'Enseignement Public de Saône-et-Loire.

Il paraît 2 fois par an, en septembre et en janvier.
Il propose des fiches d'animation sur un thème. Pour collèges et lycées, mais aussi pour les animateurs.

Pour le recevoir : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

n° 87 – février 2017
"Comment regarder le monde d'aujourd'hui avec le regard du Christ"

EDITORIAL

Comment regarder le monde d'aujourd'hui avec le regard du Christ ?
Le regard passe par l'ensemble du corps et même l'ensemble de notre personnalité.
Il renvoie à l'intériorité.
A travers Dieu fait homme, c'est à dire Jésus de Nazareth, nous pouvons appréhender le regard de Dieu sur l'Homme.1ère page du Dires en Dires n°87
Les regards de Jésus que nous livrent les évangiles ne sont pas des descriptions journalistiques du passé. Ce sont les regards du Christ pour toutes les époques et pour toutes les situations et donc pour notre monde d’aujourd’hui.
Ce sont des regards pluriels, différenciés, adaptés à chaque situation de chaque personne.
Dans l’évangile, on retrouve :
- «Le fils prodigue » : un regard de tendresse, d’amour gratuit et inconditionnel, sans arrière-pensée (du père).
- « La Samaritaine » : regard sans jugement pour proposer d’aller en soi, de se découvrir riche et digne, en vérité…
- « Le jeune homme riche » : regard plein de tendresse et de reconnaissance pour le chemin déjà accompli et regard qui invite à aller plus loin encore dans le don de ce qu’on est et de ce qu’on a.
- « La trahison de Pierre » (et la suite) : regard réaliste sur la condition humaine qui permet, par miséricorde, de renouer la relation qui avait été brisée. Dieu sait tout, comprend tout car il l'a expérimenté en prenant notre humanité.
Comme l’exprimait Paul, nous pouvons incorporer le regard du Christ pour en faire notre regard. (Ce n’est plus moi qui vis, mais le Christ qui vit en moi (Gal 2,20). C’est grâce à la force de l’Esprit qui est en nous et nous permet un regard pluriel (Ac 2,4 et 1 Co 3,16). C'est ainsi que les regards du Christ peuvent devenir les nôtres.

Pour aujourd'hui cela nous invite à porter un regard qui entraine un engagement, une écoute, une entrée en relation.
Mais aussi un regard plein de compassion, s’adaptant à chaque être humain et à sa situation présente. En faisant un parallèle avec le texte des pèlerins d’Emmaüs (Luc 24, 13-31) et la pédagogie pastorale, nous sommes invités à vivre une pédagogie qui chemine, qui questionne, qui vibre avec.
Merci à Luc Aerens pour son apport du 28 janvier (dont ceci est un aperçu), qui nous donne des clés pour vivre et cheminer avec les jeunes en nous ouvrant à leurs questions, leur vision de ce monde et nous invite à écouter, questionner et témoigner.

Nicole SEJOURNE
Respon
sable diocésaine des AEP