Règlement préparatoire du synode diocésain

"Ancrés dans la vie, à l'écoute du Seigneur, aller au coeur des frères"

logo petit

1 – Objectif du présent règlement

Le présent règlement préparatoire au synode fixe les modalités de préparation du synode du diocèse d’AUTUN – CHALON et MACON pour lancer la recherche et le choix des membres de l’assemblée synodale.
Il précise également les modalités de constitution des équipes synodales ainsi que les règles de travail avec le secrétariat du synode.

2 – Composition et désignation de l’assemblée synodale

L’évêque diocésain, Monseigneur Benoît Rivière, préside le synode diocésain.
Suivant le droit de l’Eglise, la commission préparatoire a précisé la composition de l’assemblée synodale qui comportera plusieurs catégories de membres.
Il convient de s’assurer que tous ces membres pourront se rendre disponibles pour participer aux différentes sessions de l’assemblée synodale, dont le calendrier est donné en annexe.
La présentation et l’envoi en mission de cette assemblée auront lieu au rassemblement diocésain de Taizé le 4 octobre2015.
La liste des membres proposés sera adressée au secrétariat du synode impérativement au plus tard le 15 septembre 2015 (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.).

21 – Membres de droit

-          les membres du conseil épiscopal,
-          les membres du conseil presbytéral, aujourd’hui 36 prêtres.

22 – Membres électifs (18 ans et plus)

-          les fidèles laïcs(soit un total de 257 membres) devront satisfaire aux critères suivants :
  •  « doivent se remarquer pour leur foi solide, leurs bonnes mœurs et leur prudence »,
  • être baptisés, confirmés ou en chemin vers la confirmation,
  • être volontaires, disposant de capacités d’animation et d’ouverture,
  • être convaincus et disponibles,
  • être dotés d’une expérience chrétienne antérieure pour mener un exercice spirituel à plus de 300 à plusieurs reprises au cours du synode,
  • avoir été proposés par les curés de paroisse qui développeront une démarche de concertation avec leurs conseils ou équipes en veillant à la diversité des origines sociales, avec au moins un membre de moins de 35 ans par paroisse, et en respectant l’effectif suivant :
    • pour une paroisse de moins de 8 000 habitants : proposition de 4 membres,
    • pour une paroisse de 8 à 15 000 habitants : proposition de 5 membres,
    • pour une paroisse de plus de 15 000 habitants : proposition de 7 membres,
-          les moniales : sous la conduite du Conseil Diocésain de la Vie Consacrée, une représentation à hauteur d’une personne par monastère, soit 8 actuellement ;
-          les autres personnes consacrées : les curés de paroisse veilleront, suivant les lieux, à ce qu’elles soient représentées ;
-          les diacres permanents: 10 d’entre eux seront proposés par leur groupe.

  23 – Membres nommés librement par l’évêque, afin que le synode reflète, le mieux possible, la physionomie caractéristique de l’Eglise particulière :

-          une représentation de toutes les vocations ecclésiales ou des engagements apostoliques ;
-          des fidèles qui se distinguent par la science, la création artistique, la compétence appartenant aux institutions de la société (monde de la politique, de l’enseignement, de la culture, de l’économie, du social et de l’écologie humaine, etc.) : les curés de paroisse pourront proposer des personnes, bien entendu qui ne ressortiront pas des autres membres déjà choisis par ailleurs ;
-          des fidèles qui remplissent un service ecclésial dans la mesure où ils n’auraient pas été désignés en nombre suffisant préalablement.

24 – Membres observateurs, c’est-à-dire invités par l’évêque aux sessions de l’assemblée synodale :

-          une représentation (deux par communauté) des autres communautés chrétiennes (orthodoxe, protestante, églises évangéliques) en laissant le soin au responsable de la communauté de désigner un (ou deux) titulaire(s) et un suppléant si nécessaire accompagné de leur conjoint ;
-          un ou plusieurs « témoins » faisant autorité dans un domaine particulier en relation avec les thèmes étudiés au cours de l’assemblée synodale.

3 – Composition des équipes synodales

Une équipe synodale est constituée au minimum de trois personnes, au maximum de douze. La participation à une équipe synodale n’est pas réservée à un chrétien pratiquant. Elle est ouverte à toute personne désireuse d’apporter sa contribution à la réflexion de l’équipe. Une même personne ne pourra pas faire partie de plus de trois équipes synodales. L’objectif d’un nombre de 1 000 équipes synodales dans le diocèse doit être recherché et favorisé par tous.

Les équipes synodales pourront se réunir dès le lendemain du lancement du synode, à partir d’octobre 2015 jusqu’au 15 août 2017. Après avoir réfléchi sur les thèmes proposés, elles rédigeront des comptes-rendus qui seront transmis au secrétariat du synode. De plus, l’assemblée synodale se saisira du travail des équipes synodales et renverra à l’ensemble du diocèse ses réflexions et ses questions.

La fréquence et le nombre des rencontres ainsi que la durée d’une équipe sont entièrement libres.

4 – Visée générale

L’évêque précise la visée généraledu synode : encourager la fraternité entre les disciples du Christ au plus près de leurs lieux de vie et répondre à la vraie soif du monde actuel.

L’évêque propose un parcours de trois chemins:
1.       Grâce au partage de la miséricorde que Dieu nous donne, devenir source d’eau vive pour les autres(au travers de la vie sacramentelle, du pardon, de l’écoute, de la solidarité, de la charité, etc.)
2.       Relever les défis éducatifs: dans les familles, dans les établissements scolaires, les aumôneries et les mouvements de jeunes, les communautés religieuses, etc…
3.       Apprécier et développer les élans œcuméniquesainsi que l’ouverture au dialogue interreligieux.

A partir de ces éléments et dans la suite des réflexions conduites par le conseil presbytéral et par la commission préparatoire au synode, Monseigneur Benoît Rivière a donné ce « nom de baptême» au synode diocésain :

« Ancrés dans la vie, à l’écoute du Seigneur, aller au cœur des frères … »

La réflexion se poursuivra ainsi en restant très évolutive tout au long des sessions de l’assemblée synodale. En tout état de cause, au moment de l’ouverture du synode le 4 octobre à Taizé, des thèmes et des questions seront proposés par le secrétariat du synode et permettront aux équipes synodales de débuter les travaux avec une grande liberté.

5 – Calendrier du synode

Il précise le déroulement dans le temps et l’espace et doit servir à la recherche des membres de l’assemblée synodale pour assurer leur disponibilité.
A télécharger ici

A Autun,
en la fête de l’Ascension, le 14 mai 2015,
Monseigneur Benoît Rivière, 
signature B Rivierelogo eveque


Père Jérôme Mellangé
Chancelier
signature Melllangé
chancellerie