1 place cardinal Perraud - 71 407 AUTUN Cedex 03 85 86 97 30

Pastorale de la Santé

Rencontre provinciale de la pastorale de la santé à Vézelay

mardi 21 juin 2022

« En ce jour le plus long de l'année nous voilà réunis par la Pastorale de la Santé des 4 diocèses de notre Province sur cette belle et fameuse " Colline inspirée" ! Un moment bienvenu de rencontres entre diocèses, un moment de prise de distance au milieu d'un quotidien bien chargé dans un cadre ressourçant !
Nous débutons par une marche (adaptée selon les possibilités de chacune et chacun) pour rejoindre la basilique Sainte Marie-Madeleine tout en haut de la colline : On fait connaissance tout en marchant, on échange en petits groupes grâce à de petites haltes au beau milieu d'un paysage nous offrant des vues magnifiques sur cette nature foisonnante, multicolore et odorante.
Après la messe célébrée par Mgr Giraud (évêque du lieu), un sympathique pique-nique au chevet de la basilique a permis à nouveau d'autres échanges. Nos réalités de terrains sont parfois si différentes mais la mission est la même !
Avec fébrilité et impatience nous retrouvons la basilique qui nous offre à 14h précises sa plus belle surprise grâce à son chemin de lumière unique déployé uniquement en cette journée de solstice d'été. Quel privilège de pouvoir enfin le découvrir avec ses tâches de lumière déposées par l'astre solaire dans l'exact milieu de l'allée centrale jusqu'à l'autel. Comment ne pas faire le lien avec le chemin de nos propres vies respectives ?
Un autre chemin bien particulier nous attendait pour clore la journée : le chemin de vie de Marie Madeleine qu'a évoqué pour nous Mgr Giraud. La figure de cette femme (sainte patronne de la Basilique) peut en effet nous aider, quelques soient les évènements de nos vies, à nous laisser porter par l'élan de la Résurrection comme elle l'a été elle-même. Elle a vécu une expérience de libération intérieure d'une telle intensité qu'elle a suivi Jésus jusqu'au bout.
Marchons en toute confiance, malgré nos fragilités, handicaps ou maladies avec cet élan joyeux de Marie Madeleine, disciple libérée, empressée, consolée sur nos chemins de vies.... chemins de lumière ! »

Marie -Claire Ménager, aumônier de l’Hôtel-Dieu de Mâcon et de l’Hôpital de Cluny

Une journée agréable autour d'un archevêque particulièrement accessible et ouvert. Sa conférence sur Marie-Madeleine fut très intéressante. Ses explications relatives à certaines représentations architecturales de la Basilique furent passionnantes et fort instructives.
Les échanges autour et avec les prêtres et équipes hospitalières témoignent de la diversité de nos vécus et nos perceptions au contact des patients.

Alain Bouterige – aumônerie du Centre Hospitalier Spécialisé de Sevrey

« Vézelay, chemin de lumière.
Chemin de rencontres avec les aumôniers et visiteurs de malades d’autres diocèses et chemin de partage et de relecture de nos visites.
Chemin à la découverte de Marie Madeleine, Apôtre de la Résurrection, Apôtre des Apôtres.
Vivifiés par son témoignage et son élan, continuons notre chemin auprès des malades »

Véronique Boscher – aumônerie de l’Hôpital privé Sainte Marie

 « Tout d’abord un grand merci aux organisateurs. En effet, nous étions pour une première fois tous réunis, ensembles, comme les 72 disciples à aller en avant de Jésus : Monseigneur Giraud, les responsables diocésains, les aumônières et aumôniers, prêtres, diacres, et bénévoles, tous engagés comme Marie Madeleine premier apôtre, en marche vers le tombeau, à chercher son bien aimé.
120 à être rassemblés, venant des quatre points de l’horizon, l’Yonne, la Saône-et-Loire, la Nièvre et la Côte d’Or pour chanter : Marie, cours vers tes frères, annonce la bonne nouvelle, Jésus est ressuscité.
A sa suite, en confiant notre prière synodale à l’Esprit Saint, nous nous mettons en route, sur trois sentiers, pour une démarche individuelle ou collective de la pastorale santé.
Divisés en petites groupes mélangés, c’est un chemin de lumière qui s’ouvre pour nous par cette journée bénie. Sous un temps ensoleillé, nous échangeons à la lumière de l’Evangile selon st Luc Chapitre 10.
Des personnes témoignent des difficultés rencontrées, des expériences, des missions, des lieux d’interventions, des uns et des autres et aussi des grâces et des joies qui leur sont données. Nous sommes si loin, les uns des autres, mais si, proches par le modèle unique du Christ avec lequel nous cheminons, pour réconforter, soutenir les malades et leur annoncer la paix.
Ils sont, si nombreux, seuls chez eux, ou en institution, ou à l’hôpital ! Dans l’attente d’une visite, d’un regard, d’un sourire, d’une attention et les ouvriers, si peu nombreux. Prions donc, le Maitre de la moisson, nous rappelle- t- on !
Durant cette journée de partage, nous avons pu vivre la sainte Eucharistie autour de Notre Evêque, Hervé Giraud, les sœurs de Jérusalem et les frères Franciscains, au cœur de la basilique. Nous fêtions Saint Louis de Montfort.
Après un pique-nique léger sur l’esplanade avec une vue panoramique, certains ont pu cheminer dans la Basilique, en suivant les puits de lumière de l’allée centrale en priant grâce au solstice d’été.
D’autres sont allés se recueillir à la crypte ou reposent les reliques de Marie Madeleine, en écoutant les chants en latins des jeunes séminaristes en visite en même temps que nous. D’autres encore sont allés repérer le chapiteau où se trouve Jésus en bon berger portant judas sur ses épaules. Image de la réconciliation, donnant un sourire entier, et comblant de bonheur l’un et l’autre. Nous sommes donc invités à la paix intérieure, et la paix entre nous. Nous sommes tous liés, les uns aux autres. Faites aux autres ce que vous voudriez qu’on vous fasse. Ou encore : ce que vous faites à l‘un de ces plus petits, c’est à moi que vous le faites.
Dans l’après-midi, nous avons écouté la conférence de Mgr Giraud, sur Marie Madeleine, premier apôtre, témoin de la résurrection du Christ.  
Marie Madeleine, sauvées de ses démons, délivrée par jésus, elle le suit et fait tout avec lui, le parfume, lui lave les pieds et se trouve, là, au pied la croix quand il meurt.
Encore dans la pénombre, de grand matin, elle vient pour le panser, nettoyer ses plaies, elle y va en pleurant, elle a perdu son ami. Elle prend peur quand elle voit le tombeau ouvert. L’être de lumière lui dit : ne craint pas, que la paix soit avec toi. Elle ne comprend pas, qui il est, elle cherche jésus. Puis lorsqu’il l’appelle par le nom de Myriam, elle le reconnait et l’appelle Rabbouni. Elle se retourne deux fois, comme dans un mouvement de conversion. Elle est le premier apôtre à voir Jésus sorti du tombeau. Jésus ressuscité l’envoie en mission auprès de ses frères : Pierre et jean. Elle court, dans un élan, pleine de joie, pour annoncer la bonne nouvelle du Christ ressuscité.
A l’image, de Marie Madeleine, nous sommes appelés au chevet des cœurs tristes, faibles, des sans espoirs, des malades, des éplorés, des peureux, des coléreux, des oubliés, des sans voix, des sans mémoires, des sans mobilité, des sans vie. Ils sont si nombreux et le cœur des ceux et celles qui les visites sont si peu nombreux.
Comme pour le partage des 5 pains et des deux poissons, nous aurions envie de baisser les bras, devant la foule si nombreuse. Mais c’est sans compter sur Jésus, et sans faire avec lui, pour lui et en lui. Le Seigneur nous tant donné, comme à Marie Madeleine, son amour sans compter.
Pleins de Lui, de sa sainte communion, et des grâces qu‘il nous a donné, nous avons qu’une envie : de s’élancer à la suite de Marie MADELEINE POUR PARTAGER la JOIE, du Christ Ressuscité. Au cours de la rencontre, demandée par la personne visitée, Jésus est présent au milieu de nous. Après un temps d’écoute, un temps de la Parole de Jésus, une méditation, des prières de réconciliations, d’intentions et ou de remerciements, Jésus, par sa sainte communion, nous ressuscite, nous redonne la vie, l’espérance, la joie, la paix mutuelle. Jésus ressuscité vient faire sa demeure dans le cœur de la personne visitée, humblement, nous vivons cette communion en frère.
Nous chantons alors notre joie d’être ensembles, réunis avec, par, et dans le Christ. Nous recevons autant que nous donnons, c’est le sens même de la multiplication des pains.
Toujours dans le respect des personnes, parfois, la rencontre est une simple visite, un temps d’échange, et ou de prières.
Prions pour les institutions refusant l’accès à la Sainte Eucharistie, que le Seigneur ouvre ces portes et ces cœurs fermés, comme son tombeau ouvert pour proclamer sa résurrection et redonner la joie et l’espérance aux malades qui y sont.
Merci de cette journée ressourçant pour chacun. »

Régine de Wever - Diocèse de Sens et Auxerre

Agenda
août   2022
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        

Sanctuaire de Paray-le-Monial

En savoir +

Communauté de Taizé

En savoir +

Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
Tout accepter
Tout décliner
En savoir plus
Analytics
Outils utilisés pour analyser les données de navigation et mesurer l'efficacité du site internet afin de comprendre son fonctionnement.
Google Analytics
Accepter
Décliner