1 place cardinal Perraud - 71 407 AUTUN Cedex 03 85 86 97 30

éditorial de l'église d'autun

Impression au début d’un nouveau quinquennat

N° 9 du 6 mai 2022

 

A peine les résultats de l’élection présidentielle étaient-ils annoncés dimanche 24 avril, que déjà j’entendais des voix s’élever de tous bords appelant à l’humilité le Président de la République réélu. Certaines de ces voix étaient elles-mêmes marquées par une louable mesure, et elles étaient donc audibles : d’autres, je dois dire, beaucoup moins !

A quel moment ce que nous pensons et affirmons est-il audible ? Je verrais en premier lieu le respect de ceux à qui j’adresse une parole, et le respect de ceux dont je parle. Me revient à l’esprit le tout premier conseil, emprunté au théologien Maurice Bellet, qui nous avait été donné, à mes amis séminaristes et à moi-même, au séminaire de Marseille : « tu commenceras par le respect ». Qui suis-je pour juger quelqu’un ? Je peux au mieux interroger les actes de quelqu’un, et le faire en voulant son bien et le bien des autres.

Imaginez une assemblée où chacun serait persuadé qu’il a quelque chose à apprendre des autres, y compris de ses adversaires ? Imaginez un échange entre deux personnalités politiques où l’une et l’autre se demanderaient sincèrement : et vous, que pensez-vous de cette difficulté ? Pouvez-vous m’éclairer sur ce point ? Ces questions seraient posées sans aucune hypocrisie, et encore moins, le malin plaisir de mettre l’autre en difficulté ! Utopie…Oui… Mais espérance aussi !

Ce que nous pensons et affirmons peut s’entendre lorsqu’il y a une réelle humilité chez les uns et les autres. Humilité vient de « humus », la terre ! Lorsque le réel demeure présent, et que nous ne nous « saoulons » pas dans les idées, un chemin se dessine toujours, pour une action commune à mener. La vie politique, à tous les niveaux, suppose l’humilité de demeurer en relation simple et ouverte avec tous. Elle suppose aussi, évidemment, l’humilité du travail en commun, plutôt que l’imposition arbitraire d’un point de vue contre un autre.

Et pourtant, n’y-a-t-il pas un cap à scruter, une certaine « vision » des choses à chercher ? Oui, et c’est à cet endroit que se situe le débat politique. Quelle tristesse si un débat finissait par des affrontements violents jusque dans les espaces publics ! Si l’Eglise a un rôle à jouer, c’est bien au moins celui-ci : croire en Celui qui nous a donné de vivre sur cette terre, et croire en la capacité de chacun pour contribuer au bien commun.

+ Benoît Rivière

Agenda
mai   2022
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

Sanctuaire de Paray-le-Monial

En savoir +

Communauté de Taizé

En savoir +

Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
Tout accepter
Tout décliner
En savoir plus
Analytics
Outils utilisés pour analyser les données de navigation et mesurer l'efficacité du site internet afin de comprendre son fonctionnement.
Google Analytics
Accepter
Décliner